Vous êtes ici : Cocktails en Scène - Blog Apéritif et Mixologie » Recettes Cocktails » White Lady

 

White Lady

gin, jus de citron jaune et curaçao triple sec


 

La Base Gin
[Saveur) Désaltérant
La Teneur en alcool
Le Coût €€
La Difficulté Facile
La Réalisation 3-5 minutes
La Préparation
Les Ustenciles Passoire à glaçons
Le Verre conseillé

L’acidité du citron et la douceur de la liqueur s’équilibre dans les notes d’orange du curaçao, le tout enveloppé des saveurs florales du gin. Un cocktail de la Belle Epoque à découvrir avec modération.

Le Casting des ingrédients

pour 1 verre
Le Gin 4 cl
Le Jus de Citron jaune 2 cl
Le Curaçao Triple sec 3 cl
Les Glaçons 5

La Réalisation de votre White Lady

  1. Versez dans la base de votre shaker le gin, le jus de citron, et le triple sec.
  2. Ajoutez les glaçons.
  3. Ajustez la partie supérieure de votre shaker et agitez vigoureusement pendant 8 à 10 secondes.
  4. Filtrez et versez au-dessus du verre martini à l’aide d’une passoire à glaçons.

⇒ Votre White Lady est prêt à être savouré.

Avis du Technicien

Short drink désaltérant à base de gin, servi straight up, ce cocktail se déguste à tout moment de la journée.

En coulisses, origine et anecdotes

| 1920-1930 | Harry Mac Elhone | IBA Cocktails |
Le White Lady a été crée en 1919 au Ciro’s Club de Londres par l’ancien militaire Harry Mac Elhone devenu barman. A l’origine, cette boisson était réalisée sur la base d’une liqueur de menthe blanche. Quatre ans plus tard, en 1923, Harry Mac Elhone reprend le « New York Bar » à Paris et le rebaptise le « Harrys New-York Bar » et en profite pour revisiter la recette de son White Lady. Le gin prend la place de la crème de menthe blanche et les dosages sont revus pour un nouvel équilibre de saveurs, le White Lady moderne était né. Cette formule connaitra le succès pendant la période d’entre deux guerres et sera popularisée dans le livre anglais « The Savoy Cocktail Book », écrit par Harry Craddock en 1930.

La couleur blanchâtre de cette boisson évoque les teintes d’une variété de rose la White Lady Banks, d’où le nom de ce cocktail.

Ce mélange fait partie de la famille des Sours et plus particulièrement d’un petit groupe de recettes que nous baptisons les SCC (Spiritueux Curaçao Citron).

La structure de ce cocktail se retrouve à travers d’autres recettes. Il suffit de remplacer le spiritueux de base, tout en conservant les doses, pour obtenir un XYZ (à base de rhum), un Side Car (à base de cognac) et un Balalaïka (à base de vodka).

Le White Lady est également connu sous les noms de Chelsea Side-car, de Delilah et de Lillian Forever.

Les Scènes du White Lady

Cocktail HiverHiverCocktail Nouvel AnNouvel An

Recette cocktail White Lady proposée par , le 27 août 2012.
Vidéo réalisée par Robert Hess pour Small Screen.

 

    
     

« L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération » - « Drink responsibly »

Exprimez vos envies...